K.K. Downing : « Heavy Duty: Days and Nights in Judas Priest »

Kenneth « K.K. » Downing a fondé en 1969 le Judas Priest qui devint l’une des pierres angulaires du metal anglais, et même mondial. Déclaré retraité sur un malentendu en 2011, il publie aujourd’hui l’histoire de sa vie. Une vie dont le lecteur découvre au fil des pages qu’elle ne fut qu’aigreur et frustration. Au-delà d’un cocon familial destructeur, la musique et notamment les relations … Continuer de lire K.K. Downing : « Heavy Duty: Days and Nights in Judas Priest »

Philippe MANOEUVRE : ROCK en toc

En quatrième de couv de ROCK, l’autobiographie que sort le critique rock le plus célèbre (et controversé) de France, Philippe Manoeuvre, figure cet extrait de « Love trap » (Extraballe, par Extraballe – 1979) : « Le dos contre la barrière, j’enfile un gant de cuir, je regarde en arrière ». Tout le livre est ici résumé. Manoeuvre vit sa vie de rocker par procuration. … Continuer de lire Philippe MANOEUVRE : ROCK en toc

FAITH NO MORE : La bio of the year

C’est la fameuse métaphore de l’arbre qui cache la forêt. Comment raconter l’histoire de Faith No More sans se focaliser uniquement sur son emblématique frontman, Mike Patton ? En 2013, Greg Prato avait fait le tour de cet arbre dans « The Faith No More & Mr. Bungle Companion » (autopublié/amazon). Aujourd’hui, c’est la forêt tout entière qui se dévoile jusque dans ses recoins les … Continuer de lire FAITH NO MORE : La bio of the year

AC/DC par ses fans pour ses fans.. "TOURS DE FRANCE 1976-2014 Les bonus"

A-t-on jamais parlé d’AC/DC autant que ces dernières années ? Si, sûrement, ainsi qu’en témoigne l’ampleur du travail qui s’est avéré nécessaire pour que Philippe Lageat et Baptiste Brelet nous racontent en long, en large, en travers, et même en 3D (quels somptueux coffrets !), les relations que notre gang australien préféré n’a cessé d’entretenir avec notre pays de 1976 à 2014. Des débuts, des passages en premières parties, des premiers albums avec Bon Scott, de la consécration avec « Back in black », en passant par les périodes plus délicates de désamour, jusqu’aux retours triomphaux dans nos plus grandes salles et nos plus beaux stades, le premier volume de cette somme encyclopédique et ses plus de 700 pages copieusement remplies avaient toutes les apparences de l’exhaustivité. Mais voilà, cet « AC/DC Tours de France 1976-2014 », fait par et pour des fans, paru fin 2014, dédicacé à ses lecteurs (« For those about to read… » / insert clin d’oeil), a provoqué chez ceux-ci, justement, un gigantesque élan de partage d’archives personnelles et forcément inédites.
C’est donc un volume 2 bonus bourré jusqu’à la gueule de ses 300 pages qui est arrivé en fin d’année dernière, trois ans après son grand frère. Cette fois l’intérêt est majoritairement photographique, mais cet ouvrage ne contient pas une once d’inutile, pas un gramme de superflu. On retrouve à la façon la même équipe, avec Vanessa Girth toujours à la direction artistique qui réussit avec brio la mise en valeur des innombrables clichés sans en perdre l’authenticité ni l’émotion.
Alors que l’avenir du groupe est incertain, ce second ouvrage dédicacé à « ceux qui liront…. une fois de plus ! » offre une nouvelle et touchante perspective sur la carrière d’un groupe qui a balisé quarante années de passion chez les fans de hard rock. Je le sais, j’en suis. Plus qu’un hommage, une célébration.
« AC/DC Tours de France 1976-2014 – Les bonus » est disponible en librairie. Il reste également une poignée d’exemplaires de la version hors commerce, avec son fourreau cartonné et trois lithos, disponibles chez l’éditeur (www.acdclelivre.fr).
Si vous êtes fans, vous êtes déjà en ligne en train de le commander (et vous auriez bien raison) !
Quant à nous, on attend la suite… l’avenir du groupe, et l’ouvrage qui en parlera !

Continuer de lire « AC/DC par ses fans pour ses fans.. "TOURS DE FRANCE 1976-2014 Les bonus" »

Billet mûr

Cher Christophe Conte, On ne se connaît pas, ou alors si peu. Tout au plus a-t-on échangé quelques messages privés sur facebook au moment de la parution d’un numéro spécial des INROCKS consacré à PINK FLOYD dans lequel tu évoquais dans l’un de tes papiers toilettes, avec la finesse et la grâce qui caractérisent tes écrits, les « choeurs de femelles » figurant sur l’un des albums … Continuer de lire Billet mûr