Le metal se meurt-il ?

J’ai 50 ans, j’ai toute la légitimité du vieux con pour affirmer que c’était mieux avant. Etant un vieux con optimiste, je peux aussi affirmer que ce sera peut-être mieux demain. Mais aujourd’hui ? Bordel, quand même, la musique file un mauvais coton ! J’ai commencé à écouter ce qu’on appelait alors simplement de manière générique du « hard rock » à la fin des … Continuer de lire Le metal se meurt-il ?

Faut-il brûler GHOST ?

Ma rencontre avec la musique et l’univers de GHOST remontera cette année à huit ans. Putain, huit ans… Je m’en souviens comme si c’était hier, le résultat d’une réflexion assez énigmatique de mon ami Arno Strobl : « Tous les matins j’écoute un album qui va bientôt sortir, ce sont des suédois, je ne sais pas comment ils ont fait, je n’arrive pas à m’en … Continuer de lire Faut-il brûler GHOST ?

SCORPIONS – Show devant (ou « tiède » plutôt)

On les croyait dans la rue manifestant contre l’augmentation de la CSG, et bien non, les pseudo-retraités d’Hanovre n’en finissent plus de cumuler des points sur scène, sillonnant à nouveau l’hexagone pour un éternel come-back. Nous n’avons pas assisté aux récents shows du trio Schenker-Meine-Jabs, toujours accompagné du bassiste si transparent que depuis 14 ans nous n’avons toujours pas retenu le nom, et de Mickey … Continuer de lire SCORPIONS – Show devant (ou « tiède » plutôt)

AC/DC par ses fans pour ses fans.. "TOURS DE FRANCE 1976-2014 Les bonus"

A-t-on jamais parlé d’AC/DC autant que ces dernières années ? Si, sûrement, ainsi qu’en témoigne l’ampleur du travail qui s’est avéré nécessaire pour que Philippe Lageat et Baptiste Brelet nous racontent en long, en large, en travers, et même en 3D (quels somptueux coffrets !), les relations que notre gang australien préféré n’a cessé d’entretenir avec notre pays de 1976 à 2014. Des débuts, des passages en premières parties, des premiers albums avec Bon Scott, de la consécration avec « Back in black », en passant par les périodes plus délicates de désamour, jusqu’aux retours triomphaux dans nos plus grandes salles et nos plus beaux stades, le premier volume de cette somme encyclopédique et ses plus de 700 pages copieusement remplies avaient toutes les apparences de l’exhaustivité. Mais voilà, cet « AC/DC Tours de France 1976-2014 », fait par et pour des fans, paru fin 2014, dédicacé à ses lecteurs (« For those about to read… » / insert clin d’oeil), a provoqué chez ceux-ci, justement, un gigantesque élan de partage d’archives personnelles et forcément inédites.
C’est donc un volume 2 bonus bourré jusqu’à la gueule de ses 300 pages qui est arrivé en fin d’année dernière, trois ans après son grand frère. Cette fois l’intérêt est majoritairement photographique, mais cet ouvrage ne contient pas une once d’inutile, pas un gramme de superflu. On retrouve à la façon la même équipe, avec Vanessa Girth toujours à la direction artistique qui réussit avec brio la mise en valeur des innombrables clichés sans en perdre l’authenticité ni l’émotion.
Alors que l’avenir du groupe est incertain, ce second ouvrage dédicacé à « ceux qui liront…. une fois de plus ! » offre une nouvelle et touchante perspective sur la carrière d’un groupe qui a balisé quarante années de passion chez les fans de hard rock. Je le sais, j’en suis. Plus qu’un hommage, une célébration.
« AC/DC Tours de France 1976-2014 – Les bonus » est disponible en librairie. Il reste également une poignée d’exemplaires de la version hors commerce, avec son fourreau cartonné et trois lithos, disponibles chez l’éditeur (www.acdclelivre.fr).
Si vous êtes fans, vous êtes déjà en ligne en train de le commander (et vous auriez bien raison) !
Quant à nous, on attend la suite… l’avenir du groupe, et l’ouvrage qui en parlera !

Continuer de lire « AC/DC par ses fans pour ses fans.. "TOURS DE FRANCE 1976-2014 Les bonus" »

ON A LES AMIS QU’ON MERITE

Toute photo a une légende.   Ce vendredi soir, je me suis rendu à Brest voir Loudblast en concert. Je vous en parlerai peut-être (c’était génial !) mais entre nous, le but de mon déplacement était surtout de retrouver mes amis Stef Buriez et Pierre Jacou, bassiste intérimaire de luxe de ce groupe légendaire de la scène metal française. Deux crèmes. Ce qu’on imagine difficilement … Continuer de lire ON A LES AMIS QU’ON MERITE

MOI TARZAN, TOI FNAC !

Je n’avais pas encore dix ans et je fantasmais devant Tarzan. Trop jeune pour être dérangé par les trapèzes se balançant entre les arbres ou les images d’archives de crocodiles se débattant dans l’eau insérées dans les scènes d’action. Johnny Weissmuller était à mes yeux d’enfant un vrai super-héro. Jane se pâmait devant lui, Cheeta accourait à bras raccourcis à l’appel de son nom, il … Continuer de lire MOI TARZAN, TOI FNAC !

PEUT-ON RIRE DE TOUT ?

Je suis d’une génération qui posait cette question pour rire de la réponse qui lui était associée: « Oui, mais pas avec tout le monde« . Aujourd’hui, en 2017 (et bientôt 2018), la réponse est « non ». Non. Point. Bientôt, on ne pourra rire de rien. Peut-être même est-on déjà arrivé à ce stade. Cela soulève la question de savoir ce qu’est l’humour, et au-delà à quoi ça … Continuer de lire PEUT-ON RIRE DE TOUT ?

STAR WARS

Aucun spoiler ici, rassurez-vous. Une toute petite réflexion. STAR WARS serait victime de la politique mercantile de DISNEY qui aurait par la même dénaturé la franchise à des fins bassement commerciales. Vendre du goodies. Et rien que pour ça, il faudrait les boycotter. DISNEY c’est le mal ! Je dis : SOYONS SERIEUX DEUX MINUTES ! Je le confesse, je n’ai pas vu « Star Wars … Continuer de lire STAR WARS

Malcolm Young (1953-2017)

Malcolm Young, la personne publique, le musicien, nous a quittés aujourd’hui comme il s’est toujours produit sur scène. Humblement. Discrètement. En seigneur. Presque timidement, en s’excusant du bout des lèvres. Un trait de famille sûrement. Chez les Young, on ne s’étale pas. On encaisse en silence. Et tant pis si cette attitude de repli sur soi a toujours été incomprise des fans, dont une partie … Continuer de lire Malcolm Young (1953-2017)