METALLICA : 40 ans et tous ses riffs !

Ce weekend, METALLICA fêtait ses 40 ans au Chase Center de San Francisco entouré de ses fans. Deux concerts à 48 h d’intervalle. Un premier revisitant leur carrière de Kill ‘Em All à Hardwired… to Self-destruct, et un second la revisitant en sens inverse. From the beginning….back to the beginning en 48 h ! Pour voir les four hoursemen live en France, il fallait se lever tôt, avant 6h. Mais Amazon Prime retransmettait les concerts gratuitement pour ses abonnés. On trouve déjà ces concerts sur youtube, allez donc vous faire votre propre opinion a posteriori. Si la vie de nos thrashers est loin d’avoir été un long fleuve tranquille (et nous nous sommes retapés « Some Kind Of Monster » entre les deux shows, pour le souvenir), il est néanmoins difficile de leur discuter leur titre de meilleur groupe metal de tous les temps. Bien sûr, vous aurez constaté que la voix d’Hetfield n’est plus que l’ombre de ce qu’elle fut aux grandes heures du groupe, que la setlist accuse un sacré ventre mou qu’elle soit développée dans un sens chronologique ou à l’inverse (pas de mystère, on était là dans les années 90, nous sachons.), que la sélection hormis les brûlots incontournables a privilégié les mid-tempos et que les pauses furent nombreuses… Hetfield lui-même n’avouera-t-il pas dans les derniers instants le plaisir qu’il eut à revisiter les titres des premiers albums… dans sa tête car son corps ne suit plus ? Mais qu’importe tout cela, ils restent les patrons, et METALLICA un groupe hors-normes. Les tubes, les compos, l’attitude, le jeu….. tout est là. Les esprits chagrins trouveront à y redire, mais la musique loin d’être mainstream que le groupe a créée est aussi intemporelle que diablement efficace. METALLICA peut se produire sans avoir répété, sa musique ne s’est jamais encombrée de digressions alambiquées. Intrinsèquement, il ne s’agit que de rock. De suites de quelques accords, de roulements de toms, de riffs uniques… Et d’énergie subsistante, d’envie inaltérée. Straight in your face, Motherfuckers ! Lars joue mal ? Peut-être est-il l’élément punk du groupe. Ce weekend, il était probablement le plus en feu ! Malgré ses approximations. WTF ! Plus de deux heures de concert… x 2 ! 33 titres ! Des fans venus du monde entier, Covid or not ! Une véritable démonstration de….. Hmmmm… de domination. Sans aucun doute ! Avec humour (espérons-le), le groupe déclare qu’il ne s’agit que du début, et qu’ils sont repartis pour 40 années de plus. Avec ses membres approchant la soixantaine, souhaitons déjà qu’ils nous fassent frissonner encore quelques années ! Cela nous comblera. C’est aujourd’hui toujours le cas.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s