MOLYBARON « The Mutiny » (2021)

molybaron3

Ahhhh…. comme on l’attendait cet album ! Après avoir tancé le gang de Gary Kelly dans les dernières lignes de notre chronique de leur premier méfait sorti en 2017 ( « Quel beau challenge attend désormais MOLYBARON ! La balle est dans votre camp, Messieurs ! ») – chronique à relire ici -, nous étions loin de nous douter que le groupe nous prendrait aux mots et nous assénerait cette claque magistrale. Ou plutôt MAGISTRALE ! (C’est mieux comme ça). Rarement avons-nous été aussi dithyrambiques qu’en chroniquant leur premier album, mais force est de reconnaître qu’on pourrait chroniquer The Mutiny dans les exacts mêmes termes, en y ajoutant néanmoins encore deux grosses pleines poignées de superlatifs. Où quand insolence se conjugue avec génie ! Il y a clairement un son, une fougue, une identité MOLYBARON, portés par une énergie qui effraierait bien des storm chasers. The Mutiny dévaste tout sur son passage parce qu’il est inventif, varié, trépidant, inspirant, brillamment composé, vigoureusement exécuté, et magnifiquement arrangé. Gary Kelly se nourrit de ses failles pour tutoyer la perfection, tandis que MOLYBARON se livre entièrement en donnant l’impression d’en avoir pourtant encore tellement sous la pédale. C’est terriblement excitant pour l’auditeur ! Il y a tout dans ce second album. Des hymnes (« Animals »), des brûlots thermostat 11 – comme les potards ! – (« Lucifer »), du lâcher prise (« Prosperity Gospel »), de l’envoutant (« The Lighthouse »), des invités de marque (« Twenty Four Hours »), des jeux de mots comme on les aime ici (« Slave to the Algorithm »). Mais aussi de l’épique qui hérisse les poils, parfumé à la Guinness et battu par les embruns (« Amongst the Boys & the Dead Flowers »). MOLYBARON pratique le metal comme personne, pare ses œuvres d’une imagerie arty sortant des sentiers battus, toujours cultive sa différence. Depuis sa sortie, l’album a été encensé par la presse y compris étrangère, et le groupe a trouvé un agent, un tourneur aux USA, et un label international (InsideOut) ! Un bounty parfaitement mérité pour cette mutiny imparable ! 

Oreilles5_2

MOLYBARON
« The Mutiny »
autoproduit

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s