HELLFEST 2022 : PRESSE Vs. PROMO

JOURNALISME, PROMOTION, PARTENARIAT, BUZZ, INDISCRETIONS, TORCHONS, SERVIETTES…

Difficile de commencer la rédaction de ce billet sans penser aux festivals qui ont subi un coup d’arrêt (comme bien d’autres, certes) et tentent désespérément et avec assurément beaucoup d’efforts d’imagination de se réinventer pour rebondir au mieux dès la reprise annoncée et combler leur public autant que leurs finances ! « Ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort » disait-il, alors prions pour que la force soit avec nous tous, le plus tôt possible ! Amen !

MAIS C’EST QUOI CETTE SHITSTORM ?

En publiant un teaser annonçant une annonce (vous nous suivez ?) pour le 17 juin, le Hellfest a ouvert les vannes des spéculations ! Et se présente depuis en arroseur arrosé, appelant à la dignité, à la retenue, au respect de ses équipes,… Sincèrement, dans le fond, nous les comprenons bien et nous associons volontiers à la déception de voir un plan com parfaitement échafaudé platement éventé.

Nous comprenons également parfaitement que tous ceux associés à l’événement et appelés à communiquer sur celui-ci soient tenus au respect de la confidentialité, au schéma de communication établi… et se sentent soudainement « doublés », « floués », voire « trahis ». C’est humain. Cela concerne les media metal (ils ne se comptent plus guère que sur les doigts d’une main, qu’il s’agisse de presse, de radio, de web), les labels, les agents, les tourneurs, les organisateurs… Et malheureusement le monde du metal hexagonal étant si recentré, voire même concentré, cela inclut à peu près tout le monde, chacun pieds et poings liés, détenteur d’un secret commun qui le muselle (alors que l’envie de publier un scoop doit tarauder bien des webzines, croyez-nous...) au gré d’un calendrier imposé par le gérant de l’événement.

Mais en l’occurrence, tous ces acteurs ne font pas de journalisme. Ils font de la promotion, du partenariat. Ils y sont associés. C’est tout aussi noble, mais ils en sont les seuls obligés.

Et quand on entend certaines voix inviter à la retenue, on ne peut s’empêcher de les entendre simplement plaider leur exclusivité. Le monde metal français a tendance à s’exprimer d’une seule voix. Parce qu’il est exiguë.

Mais à côté de ce petit monde, il y a la presse généraliste, il y a les rumeurs, il y a des sources d’informations que chaque individu plus ou moins lambda, ayant parfois un canal pour s’exprimer, s’amuse à recouper depuis plusieurs mois. Doivent-ils se taire ? A quel titre ? Pour préserver une communication à laquelle il ne sont en aucun cas liés ?

Où est le bien ? Où est le mal ?

Le 10 juin, PRESSE-OCEAN, immédiatement relayé par OUEST FRANCE (la presse locale de Clisson en fait, comme par hasard… ) écrivait sur son site : ‘Le jeudi 17 juin, Ben Barbaud, le patron du Hellfest, va officiellement dévoiler le programme de l’édition 2022. Mais, à quelques jours de l’annonce, de nombreuses fuites et rumeurs circulent sur les réseaux sociaux. Et certaines, que Presse-Océan s’est fait confirmer, sont tout à fait crédibles… »

HELLFEST 1, HELLFEST 2, METALLICA…. la rumeur était officialisée.

Ils ont une info ? Ils l’ont vérifiée ? Doivent-ils la garder ? Bien sûr que non. Sans clause de confidentialité, une fois qu’une info est avérée, c’est le rôle du journaliste de la publier. La course au scoop…

Et puis… franchement… quel secret de polichinelle ! Ben Barbaud lui-même a évoqué à plusieurs reprises cette possibilité de deux hellfests consécutifs. Et si vous avez des bénévoles du fest parmi vos connaissances, alors vous savez aussi depuis plusieurs mois qu’il leur avait été demandé s’ils pouvaient se rendre disponibles deux weekends de suite…

Le lendemain de la publication de Presse-Océan, un site metal français, certes peu inspiré, publiait une première affiche concordante, dont on ne saura toutefois pas avant le 17 ce qu’elle vaut. Elle comportait toutefois a priori assez d’éléments connus de Zegut pour qu’il la republie sur sa page facebook.

Le secret était éventé depuis bien longtemps. Bien avant que le pauvre Francis Zegut ne soit voué aux gémonies pour une indiscrétion qui n’en est pas une…. Victime expiatoire d’un système hégémonique.

Avec aussi une violence inouïe sur sa page de la part de certains commentateurs dont les parents n’étaient probablement pas nés quand le Z lançait son premier WANGO TANGO !

Nous comprenons parfaitement le désarroi des organisateurs qui voulaient faire une grande annonce, ainsi que la détresse des médias partenaires qui non seulement perdent leur scoop… mais ne peuvent rien dire avant huit jours. Pour autant, le mystère plane !

Les fuites participent du buzz ! La tension montera jusqu’au 17 ! La communication du Hellfest ne peut pas l’ignorer, elle en profitera.

Qui dit que l’affiche partiellement annoncée soit la bonne ?

Nous ne saurons le fin mot de l’histoire que le 17 juin, quand l’organisation du Hellfest aura communiqué.

Tout cela mérite-t-il une telle excitation ? Une telle hargne ?

Une simple indiscrétion a-t-elle jamais tué ?

On en rira en fin de semaine, quand toute cette comédie sera oubliée.

En attendant, quel énervement pour pas grand chose, si ce n’est quelques ego froissés.

Et vivement juin 2022 !

En attendant, tachez de garder la tête froide et conserver votre énergie pour le pit !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s