PSYKUP « Hello Karma ! » (2021)

25 ans d’existence, un break de 9 ans, le retour gagnant en 2017 avec le jouissif Ctrl+alt+fuck (tout un programme), leur (seulement) 4ème album studio (mais après 1 EP et 2 DVD live), et voilà que PSYKUP reviennent en 2021 avec 12 titres pour 45 minutes rassemblés dans un 5ème album studio intitulé Hello Karma ! (tout un programme, bis),…. Vous en connaissez, vous, des groupes qui enchantent autant nos amis du Loto ? Non. Pour être francs, nous réfléchissions depuis quelques semaines sur la meilleure façon de vous décrire de la plus fine des manières la musique de ce gang d’allumés. Et puis ce week-end LA révélation en tombant à la télé sur une rediffusion de On l’appelle Trinita. Bon sang, mais c’est bien sûr ! PSYKUP sont les Terence Hill et Bud Spencer du metal. On rigole, c’est léger, mais ce n’est qu’un vernis. Et comme le célèbre duo d’acteurs délivrait des mandales par paquets de douze, nos musiciens balancent des tonnes d’uppercuts sous forme de riffs tendus comme le réseau EDF en période de grand froid. Alors on ne rigole plus. On ramasse ses dents. Car derrière tout cela, ça groove, ça swingue, ça casse des nuques. Mixé et masterisé par la paire Fred Duquesne/Thibault Chaumont, ce Hello Karma ! est doté d’un son puissant et cristallin qui fait la part belle au duo vocal Cassarino/Miegeville si complémentaire, auquel se joint Julien « BENIGHTED » Truchan sur « Nice to the Bone », mais aussi à la basse tonitruante de Julien Gretz. Depuis leur retour en 2017, la musique de PSYKUP se veut plus concise, plus efficace, avec pour objectif immédiat la destruction massive. On s’y fait. On s’y fait très bien. A tel point qu’on regrette presque que l’album se termine aussi calmement sur « For the Ones ». Il faut dire qu’à ce moment l’auditeur est laminé. Terrassé. Par les riffs, les breaks, les digressions (tziganes, à moins que « Sun is the Limit » n’ait été rabbijacobisé), mais aussi les thèmes faisant se côtoyer la masturbation foirée (« Masturbation failed ») et Greta Thunberg (« Letter to Greta »), l’apologie (parce que rien d’autre ?) du chaos (« Chaos ? Why not ! ») et les états d’âme de Lucifer (« Lucifer is Sleeping »). Et puis comment ne pas craquer devant cette pochette, so 2021 (indice UV 1570 !) ? PSYKUP, c’est la musique de l’air du temps, le metal du quotidien, le coup de fouet au réveil, substitut idéal (conseillé officieusement par l’OMS) au Berocca. On vous laisse, on y retourne.

Psykup
« Hello Karma ! »
Les amis de l’autruche / Regarts
Sortie le 05 février 2021

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s