Ozzy : Ordinary Man ou Supertzar ?

Ah Ozzy…. Ozzy….  OZZY ! Un sacré personnage ! Une icône pour les vieux metalleux. Un gars simple à qui on aurait mauvaise grâce à reprocher quoi que ce soit. Mais  richissime (merci Sharon!). Le middle-class working-man qui a vécu une vie qui l’a dépassé. Une icone en France, peut-être (et encore), mais uniquement dans le cercle microcosmique du metal, et au-delà un inconnu du grand public ici. Ne riez pas. Et pour être honnête, même chez les metalleux on en a vu se plaindre qu’il se produise deux fois de suite au Hellfest en 2011 et 2012 quand Iommi s’est fait porter pâle pour cause de cancer. Mais allez donc aux États-Unis ! Il y est l’équivalent d’un Goldman chez nous. « Crazy Train » y passe à la radio entre un Beyoncé et un Billie Eilish et ça passe crème. N’importe quel chauffeur de Taxi ou Uber vous en parle comme leurs homologues parleraient de Jennifer ici. Et si vous portez un t-shirt Black Sabbath, la première caissière de supérette que vous rencontrez dans le middle-west vous interpellera pour savoir si vous êtes aussi fan d’Ozzy…. La classe à Dallas ! (Là-bas aussi, au Texas, certainement…). Les chauves-souris, la pissette sur Alamo (le monument, pas le loueur de voitures !), le mari de la jurée de « l’Amérique a un incroyable talent », et tellement plus encore. Inimaginable ici. DIEU. Au moins. Un personnage qui dépasse l’entendement. Johnny à côté ? Un pignouf. Et le métal là dedans ? Bof… on s’en fout un peu (carrément). Ozzy est au-delà de tout ça. Ils « nous » l’ont volé. Black Sabbath a donné son dernier concert le 4 février 2017. Il y a bientôt trois ans. Et depuis ? Tony Iommi a fait un featuring sur un titre de Candlemass… (normal). Ozzy, lui, s’est acoquiné avec le rappeur Post Malone. Normal aussi, dans un monde dominé par le buzz, la hype, le business et l’argent. A Sharon’s world ! Ozzy n’a pas sorti d’album solo depuis 2010. Il a en revanche sorti un album avec Black Sabbath en 2013. Un succès interplanétaire… dont aucun titre ne fut joué par le groupe lors de sa tournée d’adieu. Cherchez l’erreur ! Et voilà qu’Ozzy (que certains sites putassiers annonçaient il y a quelques jours encore au seuil de la mort) sort un nouvel album solo ! Des trois premiers extraits, on retiendra la participation de « stars » (Duff, Chad, Slash, Elton…) et un auto-tune à fond les potards, mais aussi sur le fond des compos insipides, radiophoniques à souhait, un recyclage indécent sans inspiration. Plaire au plus grand nombre, remplir les poches de Sharon. Sur ce point, nul doute que ça devrait le faire. L’objectif sera rempli, et l’on se souviendra de ces titres autant que  de ceux de « 13 ». C’est dire ! Entre les vieux fans qui ont l’impression de prolonger leur jeunesse, et les nouveaux qui ont celle de vivre « l’Histoire » en direct, cela fera un paquet de satisfaits ! Tant mieux, finalement. The beginning of the end…. the end of the beginning… tout cela a-t-il encore un sens ? L’œuvre, elle, n’en a plus depuis longtemps…. Ozzy en 2020 ? Un meuble.

Celui qui occupe toujours le centre de la pièce.

 

ozzy 2

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s