METALDAYS 2019 -:- Boban Milunovic (organisateur)

Le METALDAYS 2019 se tiendra du 21 au 27 juillet prochain et comme chaque année dans le cadre pittoresque de la ville de Tolmin, en Slovénie. Avant de découvrir l’échange que nous avons eu cette semaine avec son organisateur à l’accent slave charmeur, Boban Milunovic, nous vous invitons à vous rendre ici pour visionner l’aftermovie de la précédente édition.

Bonjour Boban, je dois t’avouer que je suis jamais allé au Metaldays…

C’est la plus grande erreur de ta vie ! (rires)

Justement, comment pourrais-tu alors me « vendre » cet événement ?

Eh bien, si tu recherches quelque chose de différent, et je ne parle pas de musique mais simplement de vacances, d’activités à la fois dans et au dehors du festival, comme le canyoning, le rafting, et toutes sortes de sports qui sollicitent ton adrénaline dans un merveilleux environnement naturel, où tu peux aussi nager dans une rivière, te prélasser sur ses plages, et te retrouver cinq minutes plus tard devant tes groupes de metal préférés sur trois scènes, alors le Metaldays est fait pour toi !

Je me suis laissé dire que la rivière était plutôt froide, c’est vrai ?

Franchement, pour moi elle est trop froide, mais nos visiteurs scandinaves ne se plaignent jamais ! (rires).

J’ai aussi entendu parler de cours de yoga, de fitness…

Oui, il y a aussi ce genre d’activités : yoga normal, yoga metal, fitness metal, massages,… Il y a vraiment de quoi passer un bon moment !

Certains festivaliers viennent en famille ?

Oh oui, on a beaucoup de familles ! On a aussi des gens qui venaient en célibataires, qui reviennent en couple…

Et qui reviendront avec leurs enfants !

Oui, c’est exactement ça ! (rires)

metaldays4

Qu’en est-il de l’affiche cette année, quels sont les groupes que vous êtes fiers d’avoir invités ?

Je ne pense qu’on puisse parler de fierté, mais je suis content d’avoir des groupes comme Neurosis ou Architects, car ce sont des groupes que je n’étais pas parvenu à faire venir jusqu’à présent. J’attends avec impatience le set de Phil Anselmo qui sera consacré à Pantera, ça sera sûrement génial. Je suis aussi très content que Alien Weaponry revienne, sur une plus grosse scène cette fois. Beaucoup de groupes cette année ne sont jamais venus, comme In The Woods ou God is an Astronaut. Je trouve que l’affiche est très bonne cette année !

metaldays5

Tu organises ce festival pour la seizième année. Comment fait-on pour rester passionné aussi longtemps. La musique, et le metal notamment, évoluent constamment…

Je ne sais pas, mais je le reste ! Chaque année est un nouveau défi. C’est un boulot toujours en mouvement. Si on cassait cette dynamique, si on la perdait, le festival ne pourrait pas durer longtemps. Deux ans peut-être ? Il faut se réinventer, améliorer ce qu’on peut, se fixer de nouveaux buts, de nouveaux standards, et c’est ce qu’on fait chaque année.

La physionomie du site t’a contraint à limiter la capacité d’accueil du festival ?

Oui, nous avons arbitrairement plafonné cette capacité à 12 000 festivaliers. On pourrait aller au-delà, mais on ne le souhaite pas.

Le festival affiche complet ?

Pas encore. Nous vendons en ce moment le dernier millier de billets, Si on continue sur notre lancée, on sera sold-out en mai.

(Les réservations se font sur le site du festival en suivant ce lien. Il n’est pas trop tard ! – ndr)

metaldays3

Tu peux nous présenter la New Forces Stage ? C’est un concept très intéressant je trouve.

C’est une scène qui est dédiée aux nouveaux groupes, que nous jugeons suffisamment prometteurs, et que nous sommes fiers de promouvoir à côté des plus grands groupes de tous les genres que comprend la scène metal. Nous pensons qu’il est important de prendre soin de l’avenir de notre musique, et nous mettons tous nos efforts et toute notre énergie pour mettre en valeur ces jeunes groupes, en prévision du renouvellement qui se produira dans quelques années au sein de la scène metal et qui nous permettra de les programmer alors sur d’autres créneaux ou scènes.

Es-il arrivé que des groupes ayant commencé jeunes aux Metaldays jouent aujourd’hui en haut de l’affiche ?

Effectivement, le festival a grandi en même temps que les groupes. Le groupe qui a le plus souvent joué aux Metaldays, dans l’après-midi, et qui se produit aujourd’hui en tête d’affiche, est Amon Amarth. Ils n’ont pas commencé sous la bannière New Forces, mais au fil des années ils ont grandi avec nous. Je me souviens aussi de l’époque où nous accueillions Volbeat l’après-midi en ouverture, avant qu’il ne devienne quelques années plus tard l’un des plus grands groupes au monde. Alestorm est un autre de ces groupes qui ont débuté très petits ici.

L’originalité du concept de la New Forces Stage, c’est de donner la possibilités aux groupes, au travers des pré-ventes qu’ils réalisent, de débloquer des horaires de passages ou des scènes mieux exposés.

Oui. Il n’y a rien d’obligatoire, nous laissons les groupes faire comme bon leur semble. Mais nous pensons qu’être un bon groupe n’est pas forcément suffisant pour rencontrer son public. On a donc souhaité leur donner cette possibilité de vendre ces billets, ce qui leur permet de se faire de la publicité au travers de leurs pages facebook, d’attirer le public à eux, d’augmenter leur visibilité. Et en contrepartie, cela leur donne l’accès à un meilleur horaire, ou une invitation à jouer l’année suivante sur l’un des deux plus grosses scènes.

Malemort notamment est venu jouer au Metaldays l’année dernière, Molybaron y sera cette année… il y a une sorte de french connection ?

Non, il n’y a pas de « connexion » liée à un pays. Nous choisissons en nous basant sur la qualité du groupe, ou d’autre qualités qui ont une importance pour nous, Nous cherchons des groupes qui ont une approche originale, qui sont authentiques, et la scène française est bien pourvue !

metaldays cover

Quelle est la part de français parmi les festivaliers ?

Je ne saurais pas te donner un chiffre, mais la France est le troisième marché pour nous. Le premier est l’Allemagne, le second la Slovénie, et ensuite on trouve à égalité la France et l’Autriche.

Etablir un running order sur cinq jours ne donne pas mal au crâne ?

Je n’irai pas jusque là, mais ce n’est pas forcément évident. Il faut éviter que les groupes se chevauchent ou de faire jouer deux groupes de même style au même moment pour ne pas frustrer les fans.

Certains festivaliers ne viennent que pour le weekend ?

Nous avons trois options différentes dans notre festival. Le billet pour le festival entier, un billet pour trois jours consécutifs de votre choix, et le billet à la journée. Tout le monde a de quoi y trouver satisfaction.

Il n’est donc pas nécessaire de prendre des vacances pour venir !

Non, tu peux venir pour un jour, deux ou trois…

Le fait que le site ne soit pas extensible est-il frustrant, par rapport à ce que tu aurais pu imaginer organiser ?

Plus maintenant. Il y a dix ans, oui. Mais en vieillissant, avec l’expérience, il paraît qu’on devient plus sage (rires) et on apprend à se satisfaire de ce qu’on a. Il n’y a rien de productif à rêver ou s’énerver sur ce qu’on ne peut pas faire.

Je ne vais pas de te demander quels sont tes groupes favoris bien sûr, mais après toutes ses éditions as-tu vécu des aventures humaines inattendues avec les groupes qui se sont produits au Metaldays ?

Non, je ne fréquente pas les groupes. C’est très rare que je rencontre les musiciens. Il m’est arrivé de parler à Lemmy quelques minutes, et avec d’autres comme Ishahn d’Emperor, mais je me refuse à chercher à créer des liens avec les artistes, autres que professionnels. Backstage, ils sont chez eux. Je respecte leur intimité. Je ressens pas du tout le droit de m’imposer simplement parce qu’ils jouent dans mon festival.

C’est l’aventure humaine ou technique de l’organisation qui t’intéresse ?

Oui, je suis plus inquiet du bien-être des festivaliers, et de la façon dont les artistes sont traités par nos équipes. Pour les groupes, j’aime leur musique et je n’éprouve pas le besoin d’aller au-delà.

C’est parfois mieux ! (rires)

Oui, bien sûr.

Abbath a fait la meilleure publicité pour votre festival en glissant dans l’herbe !

(rires) Absolument ! Il y a généré plus de vues sur notre site et notre festival qu’aucune autre campagne de pub !

(Nous ne résistons pas à l’envie de vous renvoyer à nouveau vers la vidéo d’Abbath, c’est par ici ! – ndr)

Merci Boban, et bon festival !

metaldays6

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s