Devin Townsend « Empath » (2019)

Press_Cover_01

Avec ses cris de mouettes, ses piaillements d’oiseaux, ses chants de Noël, ses chœurs d’enfants, ses rires, ses bruitages de dessins animés, ses bips à 8-bits (et plus si affinité), ses sons de fêtes foraines, son coq, ses musiques de cirque, ses envolées lyriques, ses moments de pure élévation, ses passages introspectifs, ses vocaux célestes, ses growls, ses ruptures intempestives de tempos, ses transitions chtarbées, ses allusions répétées à l’œuvre de John Williams, les interventions de Steve Vai ou Anneke Van Giersbergen parmi d’autres invités de haut vol, ses influences de b.o. de films de gladiateurs, ses stades en éruption, ses claviers sautillants, ses trois batteurs aux talents complémentaires, et tout le reste…, cet « Empath » à mi-chemin entre melting pot et œuvre visionnaire forme un tout compact aussi doux que féroce, léger que grave, délirant qu’organisé, metal mais surtout pas « que », qui repousse non pas les limites du style qui nous est cher mais les barrières entre les musiques. Chef d’orchestre hors normes, Devin Townsend a écrit, composé, interprété et dirigé de mains de maître une œuvre vive et joyeuse en phase avec son époque. Bluffant, intriguant, et profondément attachant, un album majestueusement magnifique, diaboliquement… transgenre. 

Devin Townsend
« Empath »
Inside Out
Sortie le 29 mars 2019

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s