HELLFEST 2018 : les claques qui se perdent.

« Alors ? C’était comment Meshuggah ? »

« Chiant, comme d’habitude. »

Kevin. 23 ans. Hellfest 2018. 


Tout est vrai. Seul le prénom a été changé . 

Excusez-moi mais franchement, permettez-moi de vous dire que des claques se perdent tant les commentaires de certains Hellfestivaliers ont de quoi laisser pantois, et leur attitude défier la raison !

Qu’il soit permis de trouver une prestation chiante, d’accord, mais….. comme d’habitude ???

Alors que sur chaque créneau jouent 3 ou 4 groupes, faut-il être décérébré pour rester devant un groupe que l’on sait ne pas aimer !

Pire encore, quand on a 23 ans, quelle expérience permet-elle d’affirmer de manière aussi péremptoire qu’un groupe est chiant « comme d’habitude », alors qu’il joue dans notre pays pour la septième fois en 5 ans et la deuxième fois seulement cette année ? C’est au pire se plaindre d’aise, se la péter, avouer une forme de masochisme, ou au mieux fanfaronner pour se rendre intéressant… sans rien y connaître.

Est-ce vraiment surprenant de la part d’une certaine frange de festivaliers ? Mais n’est-ce-pas aussi donner du grain à moudre aux true metalleux démunis du précieux sésame ?

Un festival open air, et a fortiori le Hellfest, c’est un supermarché à ciel ouvert. Un lieu de découverte. Un endroit où parfaire sa connaissance. L’endroit idéal pour zapper un groupe dont la prestation ne convainc pas et en profiter pour en découvrir un autre. Une sorte de juke box géant. Ou jamais l’ennui ni la lassitude ne peuvent décemment trouver à s’installer.

Faut-il être rachitique du bulbe pour se satisfaire uniquement d’y conforter ses certitudes ?

En 2019, je vais guetter ces petites phrases, les noter, en faire une sorte de bêtisier.

Je prendrai un cahier grand format. Cela me semble préférable.

3 réflexions sur “HELLFEST 2018 : les claques qui se perdent.

  1. C’est curieux, tiens – ce concert de Meshuggah m’avait semblé chouette, au contraire (seul problème, quelques coups de vent qui nuisaient au confort d’écoute mais ça… le groupe a beau être bon, il n’a pas encore trouvé les moyens techniques de garder le vent dans ses petits bras en même temps qu’il déchaîne sa polyrythmie – remboursez, bande de feignasses !). Enfin bon, je dis peut-être n’importe quoi ;)…
    Quant à l’édition 2019, ne pas prendre un cahier mais un classeur. Ou deux.

    Aimé par 1 personne

  2. Dans le même style j’avais discuté avec un gars à un concert qui m’avait sorti « oh Gojira, à part pour entendre des chants de baleine y’a pas d’intérêt ».
    Pour sa défense je l’ai revu à un concert de grind et quand je lui ai rappelé sa phrase il m’a répondu « ah c’est bien mon style de sortir des conneries comme ça quand je suis bourré »

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s