Steven Wilson « Home invasion » (2018)

HOME INVASION 2J’adorais Porcupine Tree. J’adore toujours, mais le groupe étant en hibernation prolongée, il est préférable d’en parler au passé. Steven Wilson, son maître à penser, s’en est affranchi pour mener une carrière solo qui lui permet d’explorer différents univers. Sans carcan. L’affaire lui réussit plutôt bien. Après un sombre et sinistrement beau « The Raven that Refused to Sing » (2013), puis un somptueux et coloré « Hand. Cannot. Erase » (2015), il a déployé ses ailes pop sur « To the Bone » (2017). Sans fuir ses foncières influences prog, toujours traduites de manière très académique, il se découvre désormais adepte de la légèreté. « Home invasion » est son DVD le plus récent, enregistré à Londres au Royal Albert Hall en mars 2018. On l’y retrouve entouré de musiciens talentueux, irréprochables, tels Nick Beggs (Kim Wilde, Kajagoogoo) à la basse, Adam Holzman (Miles Davis) aux claviers, Craig Blundell (Kino, Frost*) à la batterie, ou encore Alex Hutchings à la guitare, effectivement de talentueux musiciens, mais surtout des requins de studio à la technique irréprochable. Point. Alors oui, ce live est beau et propre au possible. Steven Wilson a conçu une setlist qui part dans tous les sens, qui fait la part belle à ses albums solos, notamment son dernier, et revisite aussi un peu du patrimoine de Porcupine Tree. Mais le grand écart a désormais du mal a éviter le claquage. Les images sont belles, le son cristallin, l’écrin somptueux. Malheureusement, seules les rares interventions de Ninet Tayeb apportent une petite once de feeling dans un ensemble désespérément froid et interminable. A-c-a-d-é-m-i-q-u-e. Où les tubes de Porcupine Tree (« Arriving somewhere… », « Lazarus », « Even Less », « Sound of muzak ») sont joués sans passion, mécaniquement. Or la musique de Wilson nécessite une adhésion, un échange immédiat, un abandon. La forme qu’ont prise ses prestations s’en éloigne définitivement. Porcupine Tree est dorénavant bien loin. Steven Wilson a changé de monde. Il se donne en spectacle. Il le fait à merveille. Mais on s’ennuie ferme.

Steven Wilson
Home Invasion In concert at the Royal Albert hall (CD-DVD-BR)
Eagle vision
Sortie le 02 November 2018

 

Publicités

2 réflexions sur “Steven Wilson « Home invasion » (2018)

  1. Salut Mister Z, quand il est sorti je me suis précipité pour l’acheter et je ne sais pas pourquoi mais je l’ai remis en rayon pour prendre le temps de l’écouter en ligne chez moi, bien m’en a pris je fuis le monde médical chaque fois que possible et là j’ai trouvé le truc aseptisé, propre à souhait mais justement sans âme, je me retrouve totalement dans ta publication. A suivre… BiZH L’ami

    J'aime

  2. par contre d’avoir vécu le concert de Rennes me fait dire presque le contraire de mon précédent commentaire, comme quoi écouter son concert « parfait » à la maison et le vivre il y a une différence de taille, mais ça on le savait déjà… Bonne continuation Christophe, hâte à ton prochain article, merci à toi !

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s