FAITH NO MORE : La bio of the year

FNM2C’est la fameuse métaphore de l’arbre qui cache la forêt. Comment raconter l’histoire de Faith No More sans se focaliser uniquement sur son emblématique frontman, Mike Patton ? En 2013, Greg Prato avait fait le tour de cet arbre dans « The Faith No More & Mr. Bungle Companion » (autopublié/amazon). Aujourd’hui, c’est la forêt tout entière qui se dévoile jusque dans ses recoins les plus reculés sous la plume passionnée d’Adrian Harte. « Small Victories : The True Story of Faith No More » (Jawbone Press / en anglais), sans doute aucun le résultat d’un travail méticuleux et titanesque, se dévore comme un roman, se lit comme un thriller. Dans un style vif et captivant, Adrian Harte donne la parole à la plupart des protagonistes qui, quelques heures seulement pour certains, ont été de l’aventure FNM (et ils sont nombreux !). Même les incollables du groupe prendront plaisir à savourer le travail de synthèse réalisé et la présentation chronologique truffée d’informations inédites et gorgée d’extraits d’interviews, d’anecdotes, de comptes-rendus de concerts ou de studio, et de tant d’autres choses. Il n’est d’ailleurs pas impossible qu’ils en apprennent encore un peu plus sur leur groupe préféré. Le grand absent de ce livre est Patton qui n’a pas souhaité se livrer en interview, mais cela n’affecte en rien la qualité de cet ouvrage. Bien au contraire, même, serait-on tenté d’ajouter (pour les raisons invoquées en introduction). Au fil des pages se crée l’histoire, de la même manière que se constituerait petit à petit un immense puzzle. Divisée en quatre parties (de la proto-génèse au départ de Mosley, de l’arrivée de Patton au succès de The Real Thing, d’Angel Dust au split, et enfin de la reformation live à Sol Invictus et ?), la petite histoire se mêle constamment à la grande, l’auteur prenant soin de mettre systématiquement en avant l’aspect humain de cette aventure, tout en la replaçant au centre de la grande histoire du metal. Cela est particulièrement réjouissant dans la première moitié où surgissent inopinément au détour des pages Kirk Hammett, Cliff Burton, James Hetfield, Courtney Love, Chris Cornell, mais également par la suite d’autres personnalités comme Ozzy, Axl & Slash,… Les extraits d’interviews et la prose d’Adrian Harte vont toujours à l’essentiel, avec style, sans digressions inutiles, sans une once de superflu. Ces 300 pages denses, passionnantes et définitivement indispensables, offrent une perspective nouvelle sur Faith No More, un éclairage nouveau sur ses membres, un prisme inédit pour (re)découvrir sa musique. « Small Victories : The True Story of Faith No More » est – avec sa fin ouverte – la célébration vivante d’un groupe majeur longtemps présumé mort, mais c’est aussi une ode vibrante à Bill Gould, son bassiste fondateur. L’homme de l’ombre. L’arbre derrière l’arbre.

« Small Victories : The True Story of Faith No More »
Auteur : Adrian Harte
Editeur : Jawbone Press
Sortie le 03 septembre 2018

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s