Fast and furieuses ep#00001

Fast and furieuses…
des chroniques cash en 666 signes max !

 

SAXON

SAXON – « Thunderbolt » (WEA – 02 février 2018)

Un line-up quasi-stable depuis vingt ans. Des albums paraissant avec une régularité exemplaire. Un style jamais trahi. Un leader charismatique. « Thunderbolt » ne chamboule rien à cette routine si carrée devenue ennuyeuse, et n’en a d’ailleurs même pas la prétention. Depuis une vingtaine d’années la bande à Biff tourne en roue libre et n’a plus écrit un seul classique. SAXON capitalise sur son intégrité et un capital sympathie toujours intact auprès de ses fans devenus bien moins exigeants. Du tonitruant « Heavy Metal Thunder » qui éclatait en 1980, il ne reste plus 38 ans plus tard qu’un timide « coup de tonnerre » dans le lointain…

GLEBKOLYADIN.jpg

GLEB KOLYADIN – (Kscope – 23 février 2018)

Gleb Kolyadin, le pianiste du duo russe Iamthemorning, livre un album solo de haute volée technique gavé d’un prog exigeant, où son instrument de prédilection se fait tour à tour déluré, émouvant, groovy, classique, jazzy, sautillant, lumineux, toujours virevoltant, mais a aussi parfois tendance à flirter avec un hermétisme froid. La participation de Gavin Harrison (batterie), Nick Beggs (basse), Theo Travis (flûte, saxo), Jordan Rudess, ou encore les apparitions au chant de Mick Moss (Antimatter) ou Steve Hogarth (Marillion), transcendent une musique aventureuse et maîtrisée, mais affectée de quelques longueurs. A découvrir.

SCHENKER.jpg

MICHAEL SCHENKER FEST – « Resurrection » (Nuclear Blast – 02 mars 2018)

Comment faire du neuf avec du vieux ? Malheureusement, vous ne trouverez pas la réponse dans cet album qui joue la corde nostalgique sans jamais réussir à la faire vibrer correctement. On a l’âge de ses artères, et malgré la présence au micro de Gary Barden (62 ans), Graham Bonnet (70 ans), Robin McAuley (65 ans) et… ah oui, Doogie White (58 ans),… on est loin de tout assault attack of the mad axeman, même si tous assurent encore pour leur âge. Un album qui donne le triste sentiment d’arriver trop tard, et génère beaucoup de regrets. « Take me to the church »… pour l’enterrement ?

Kino_-_Radio_Voltaire_-_Cover_2018.jpg

KINO – « Radio Voltaire » (Inside Out – 23 mars 2018)

Production cristalline et interprétation au top pour ce second album de KINO, après 13 ans d’absence. La voix chaude et la guitare de John Mitchell (Arena) s’unissent à nouveau à la basse magique de Pete Trewavas (Marillion) pour un album pourtant conçu en simplement quelques mois à la fin 2017, presque « à la va-vite ». Evitant la tentation des titres instrumentaux, ces musiciens ont fait de « Radio Voltaire » un petit bijou enchanteur de prog / pop radiophonique, et l’un des très bons albums de ce début d’année. A savourer comme une sucrerie haut de gamme.

JUDASPRIEST

JUDAS PRIEST – « Firepower » (Sony Music – 09 mars 2018)

Il semblerait que les rumeurs de la mort du Priest à la sortie de « Redeemer of souls » aient été grandement exagérées, tant ce « Firepower » traversé d’une énergie et d’un dynamisme inattendus et inespérés met brillamment le feu aux poudres, alors même que Glenn Tipton, délaissé par K.K. Downing depuis maintenant sept ans, souffre chaque jour de plus en plus des effets d’une maladie incapacitante. Il y a de la magie dans ce 18ème album studio. De la magie noire, bien évidemment. Pas le meilleur album du groupe, mais un vrai retour en forme qui fait plaisir à entendre. Judas has risen. Again.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s